Japon flag l'Ambassade du Japon en Kinshasa

AdresseBuilding Citibank, 2ème étage
Avenue Colonel Lukusa
Gombe, Kinshasa
Congo, La République Démocratique du
Téléphonelocal: 763.959.667
international: +870.763.959.667
Faxlocal: 763.959.668
international: +870.763.959.668
Site Webhttp://www.rdc.emb-japan.go.jp/

» Puis-je visiter Japon sans visa?

Commentaires au sujet de cette l'Ambassade

MUKENGE Georges
Sat, 22 Apr 2017 12:12 EDT
Acteur de la société civile
La situation humanitaire au Kasaï Central est alarmante, nous vous avons transféré le rapport humanitaire à l'adresse mail norbertnlandu@gmail.com
ASSUMANI KAPONDA
Mon, 3 Apr 2017 03:32 EDT
Licencié en Droit
Son excellence monsieur l'ambassadeur de la république japonaise en Kinshasa/Rdc;
Je suis Avocat inscrit au Barreau de Matadi, et de fait je désire obtenir par votre biais une bourse d'etudes pour le Japon dans le but d'approfondir mes connaissances en Droit international d'environnement ;
C'est pourquoi, dans l'espoir que ma demande attirera votre particulière attention;


Mes coordonnées : asmankap86@gmail.com
+243816669884
Veuillez agréer, l'expression des mes salutations dévouées !
Hervé Tshiosha
Wed, 22 Feb 2017 16:04 EST
Demande D'une Bourse En Médecine-doctorat
Salut Mr L'ambassadeur,je Viens Par La Présente Solliciter Une Bourse D'étude Pour Le Japon,dans La Faculté De Médecine.Je Suis Gradué En Sciences Biomédicales.Espérant Une Suite Favorable,je Vous Prie D'agréer À L'expression De Ma Demande.Coordonnées:herveabrahamtshiosha79@gmail.com,+243819869293,+243845005821
Claude MUTOMBO MUAMBA
Wed, 15 Feb 2017 04:14 EST
Chercheur
Je voudrais participer à travers mon Organisation Initiatives et Actions Communautaire de Développement en sigle: "I.A.C.D." faire un jumelage entre Kingabua(Une cité de la Commune de LIMETE Ville province de Kinshasa en RDC) et une cité du Japon en échange socio-culturel.
Claude
Bukaya josephine
Sat, 4 Feb 2017 16:58 EST
demande d aide sur le frais académie
Étudiante en première licence de psychologie à l université de Kinshasa.
je compte à votre bien veillance.
3e Eglise MALKIA WA UBEMBE
Sat, 7 Jan 2017 05:57 EST
Soumission proposition: Conférence - débat
ème EGLISE " MALKIA WA UBEMBE "
Saint – Siège : BIESSE – BARAKA
B.P. 159 UVIRA / Sud – Kivu, B.P. 10.913 Kinshasa I, B.P. 3115 Bujumbura Burundi
République Démocratique du Congo
Tél. +243 819070386, 814707385
997764080
E-mail : 3eeglise@gmail.com

N/Réf : 03 – A / LUKABA / 199 Bi’esse/ Baraka, le 23 décembre 2016

V/Réf :

Annexe (s) : 01



Concerne : Soumission proposition : A Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur
Conférence – débat de Japon à KINSHASA





Excellence,

Nous avons l’honneur de vous soumettre, pour étude et avis favorables, l’objet émargé en vue de proposer l’approche de la 3e Eglise pour asseoir autrement un nouveau type de processus électoral.

En effet, nous voudrions vulgariser les forces de cette approche pour mieux le consolider pour le couler, dans l’avenir sous un projet de loi pour lutter contre les contentieux électoraux.

Le coût de deux premières conférences – débat est de trois mille trois cent quatre – vingts dollars (3.380 $) qui s’exécuteront à Uvira et à Baraka, deux territoires administratifs du Sud – Kivu.

Veuillez agréer, Son Excellence, l’expression de notre haute considération.

Pour la 3e Eglise MALKIA WA UBEMBE

KYALUMBA LUKABA – IBANDA


Secrétaire Général







SOUMISSION DE PROPOSITION

1. Titre de Conférence – débat :

Comment éradiquer les contentieux électoraux ?

2. Organisation :

La 3e Eglise MALKIA WA UBEMBE, personnalité civile sous n° 92 – 035 du 14 mars 1992, est membre active de la Société Civile de la R D Congo. Elle accompagne la population à se prendre en charge dans sa promotion intégrale de l’homme, dont la femme et l’enfant en sont le point d’orgue, spécialement dans les domaines suivants :
- Capacitation de l’homme : sensibillisation, formation, information, éducation, prévention, transformation et gestion des conflits
- Amélioration de système prophylactique et curatif de santé
- Amélioration de l’habitat
- Protection et sauvegarde de l’écosystème
- Appui au Système Financier Décentralisé

3. Problématique :

La littérature traitant des élections est bien prolixe. Quoiqu’il en soit, elle est bien émaillée des pages noires relatives aux violences pré et post électorales, au clienttélisme aux corruptions de tout acabit et à des niveaux divers, .

En effet, la partie la plus sensible est celle qui va du dépouillement à la publication des résultats, passant par celle de la compilation desdits résultats. Même dans les pays dits développés, des contentieux électoraux pleuvent de partout. Bien des scrutins se terminent par des crépitements des balles, des morts d’hommes. Des politiciens qui devaient être des partenaires deviennent des ennemis jurés, instituant un conflit ouvert, sans perspective de gestion éventuelle puisque le dialogue est littéralement rompue, jusqu’aux prochaines échéances..

Somme toute, des scrutins sont toujours si émaillés de suspicion et de méfiance que des observateurs de diverses obédiences et ceux de la Société Civile sont déployés pour surveiller tous les faits et gestes des membres du bureau. Il n’en demeure pas moins vrai que des fraudes en émanent. Au niveau des cours et tribunaux, et ce, de par le monde, des dossiers des contentueux électoraux y sont à profusion.

Eu égard à ce climat généralisé de méfiance et de suspension réciproques entre partenaires politiques, la 3e Eglise MALKIA wa UBEMBE propose d’organiser autrement les scrutins éléctoraux. En effet, la Communication n° 388 stipule que « l’homme s’est détourné de la vérité, de la justice et de l’amour, il s’est mis à façonner de sa manière les règles qui lui semblent meilleures pour approcher ce qu’il a perdu. Ainsi a - t – on fait recours à la voie de vote pour justifier la vérité, la justice et l’amour dans le partage. Comme cette pratique n’était pas encore sanctifiée, tout le résultat qu’on obtenait était le fruit du malin et du mensonge ».

Pour éradiquer cette pandémie, la 3e Eglise propose des élections sans campagne électorale, sans dépôt de candidature ni voter pour soi – même. Comment ?

En effet, de par la colonisation, le système politico – administratif du vieux monde s’est implant partout. Force est de relever que ceux qui l’ont reçu ne s’en sont pas appropriés pour en maîtriser les rouages. Même en Occident, la littérature électorale est émaillée de bien des irrégularités.

Pour mémoire, le dossier Water gate survenu aux USA, le recours au comptage manuel à l’issue des résutats numérisés, toujours aux USA, le piratage électronique des résultats électoraux, toujours aux USA, en disent long. La toile de fond de la littérature des scrutins, au niveau du continent africain est bien cousue des conflits ouverts débouchant sur des guerres tribales, épurations ethniques frisant le génocide. Que des morts pour rien !

Somme toute, ce système électoral classique ne s’est jamais intégré dans ls us et coutumes de bien des gouvernants. Le dossier d’alternance politique est chanté à tue – tête pour les autres et non pour soi – même. Et pour preuve, la gestion des parties politiques n’a rien de démocratique. Des élections ne s’organisent pas au sein des partis politiques.

A cela s’ajoute le système administratif bicéphale dont le sommet emprunte une démocratie de façade, alors qu’à la base, des systèmes monolithiques, dans les chefferies, débrayent toute participation citoyenne, préalable à toute démocratie. S’il est vrai qu’il existe certains secteurs, à la base, la quasi totalité des entités administratives de la base sont sont le joug de système monolithique. Ne convient – ‘est de prendre un pays en otage. Conséquemment, il faut supprimer les chefferies et les prérogatives des chefs coutumiers. Dans le cas contraire, souscrivons au système monolithique de la base au sommet. Plus question de système café- au – lait.

Quoiqu’il eurgent et opportun de changer le fusil d’épaule, en optant pour la démocratie. Et le préalable est la démocratisation de la base qu’est la famille, le village. Dans un village, tout le monde connaît tout le monde comme les joueurs d’une équipe de football se reconnaissent. Ainsi, dans un village, tout un chacun reconnaît les forces et les faiblesses de chacun. Conséquemment, pour élire les dirigeants d’un village, point n’est besoin de passer à la campagne électorale, moins encore de déposer une candidature. Et de surcroît, il serait fastidieux de voter pour soi – même ; il faut extirper l’égocentrisme en voyant dans un voisin la compétence de diriger, de gérer.


Ainsi, lors d’une assemblée générale de tous les habitants du village, le vote peut bien s’organiser. Le bureau de vote sera constitué d’une poignée de retraités de la fonction publique, à ne pas confondre avec des fonctionnaires révoqués. Respectant au pied de la lettre les consignes, à savoir, absence de candidature, absence de campagne et ne jamais voter pour soi –même. Tous les majeurs passent cet exercice en toute sérénité. A la remise des bulletins remplis, les membres du bureau de vote vérifient si l’électeur s’est inscrit lui – même, c’est – à – dire, s’il a voté pour lui – même, le bulletin est invalide. Le dépouillement se tient séance tenante par le bureau de vote au su et au vu de toute l’assemblée. Les premiers élus, classés en ordre utile, forment le Comité/ Conseil du village. L’effectif du Comité / Conseil du village est en fonction de la démographie du village.
Par ailleurs, le Conseil du village recourt au pied de la lettre au même processus électoral, au second degré, sous l’œil vigilant du bureau de vote, pour élire le Chef du village, son adjoint, et un secrétaire et des conseillers du village, des représentants du village auprès du conseil du groupement. Les conseillers du village formeront l’Organe Délibérant du village.

Les membres du Conseil du village font partie intégrante du personnel du ministère de l’intérieur. Le Conseil du village aura un bureau de sécurité, de santé, d’éducation , d’économie, de logement,…. Tout se joue à la base. Le fameux leitmotiv de porosité des frontières sera rayé de lexique congolais. Chaque village connaît celui qui arrive et qui en sort. Le recensement de la population ne sera plus un cauchemar, mais plutôt une compilation des effectifs fournis, à moindre frais, de chaque village. Des copiés collés non assimilés sont la source notre malheur. Une administration de proximité s’installe au niveau de chaque village.

Du reste, les délégués du Conseil du village se retrouveront au Conseil du Groupement les autres délégués provenant d’autres villages. Ces représentants en provenance des Conseils de divers villages se réunissent en assemblée générale du Groupement. Le processus électoral reste le même. De cette assemblée générale seront élus un Chef de groupement, un adjoint, un secrétaire, des conseillers, des délégué qui seront détachés auprès du conseil du Secteur. Des membres de conseillers du groupement forment l’organe délibérant du groupement. A l’instar des bureaux du village, les fonctionnaires du Groupement font partie intégrante du ministère de l’intérieur.

Les délégués provenant de différents Conseils des groupements, à leur tour, formeront le Conseil du Secteur. Le processus électoral sera identique à celui du groupement. Le vote donnera le chef du Secteur, un assistant, un secrétaire, des conseillers, membres de l’organe délibérant et des délégués pour le territoire.

Les délégués provenant de différents Conseils des Secteurs, à leur tour, formeront le Conseil du territoire. Le processus électoral sera identique à celui du Secteur. Le vote donnera le chef de territoire, un assistant, un secrétaire, des conseillers, membres de l’organe délibérant et des délégués pour la province.

Les délégués provenant des territoires forment le Conseil provincial. Ce dernier élira le gouverneur de province, le vice – gouverneur, le président de l’assemblée provinciale, des députés provinciaux et des délégués provinciaux qui seront détachés pour former l’assemblée nationale.

L’assemblée nationale élira le Président de la République, le Vice – Président, Président du parlement et celui du sénat.

Le processus électoral urbain s’opère mutatis mutandis. La base en est l’avenue. De l’avenue au quartier, du quartier à la commune, de la commune à la mairie, de la mairie à la province, jusqu’au niveau national.

Somme toute, ce processus électoral débouche sur un double avantage : d’abord, pour être élu, à quel que niveau que ce soit, il faut parcourir toutes les mailles du cursus honorum, de la base au sommet, ce scrutin scelle un contrat social entre les dirigeants et la base. Conséquemment, l’élu ne peut jamais trahir la base qui a placé sa confiance en lui. En outre, la décentralisation ramènera des services administratifs à la base. Il en ressort que la sécurité y sera redynamisée. Et les conflits électoraux sont enterrés à jamais. Du reste, l’administration café au lait du pays qui connaît des chefferies, à base monolithique et des secteurs, à base démocratiques, seront uniformisés. La gestion de l’Etat à double vitesse, à savoir, une base écartelée entre la dichotomie monolithique et démocratique disparaîtra. La démocratie de façade cèdera le pas au vécu quotidien d’auto - prise en charge de la base au sommet

4. Objectif global

Sensibiliser les acteurs politiques, sociaux et de la jeunesse à s’auto – prendre en charge autrement de manière plus efficiente.

Objectifs spécifiques

- Organiser deux conférences – débats
- Créer des points focaux à la base
- Produire des plaidoyers pour une administration de proximité
- Monitoring des acquis de la conférence - débat

5. Actions à mener

- Production de 80 invitations
- Dispatching des invitations
- Location de la salle
- Location de retro projecteur
- Location groupe électrogène
- Couverture médiatique
- Déplacement des participants
- Cocktail

6. Sites de conférence – débat

- Uvira, chef – lieu du territoire qui porte le même nom, au Sud - Kivu
- Baraka, en territoire de Fizi, province du Sud – Kivu

7. Résultats attendus

- Deux conférences – débats tenue
- Sept points focaux implantés par territoire ( celui d’Uvira et de Fizi)
- Quatre plaidoyers produits et transmis auprès de l’autorité locale, provincile et
Nationale
- Produire un projet de loi à soumettre au parlement
-

8. Timing

Dans la deuxième quinzaine de janvier 2017 .









9. Budgétisation


N° Désignation Unité Qié PU/$ PT / $
1 Production Invitation 160 0,5 80
2 Dispatching d'invitations 2 40 80
3 Location Salle 2 75 150
4 Location retro projecteur 2 45 90
5 Location groupe électrogène 2 20 40
6 Couverture médiatique 3 chaines 2 100 600
7 Rapportage 2 50 100
8 Déplacement participants 160 4 640
9 Déplacement Equipe pédagogique 2 150 300
d'Uvira - Baraka - Uvira
10 Logement & restauration 4 pers 3 jrs 30 360
11 Cocktail:
Arachide kg 14 5 70
Sucré casier 8 15 120
Eau de vie boîte 10 5 50
Saucisson pce 40 4 160
Fromage pce 2 25 50
Papier serviette boîte 4 2,5 10
Savon liquide 2 2,5 5
Cure - dent 5 1 5
Service protocole 5 personnes 2 20 200
Courses intervilles 2 45 90
Communications 2 50 100
Sandwich 200 0,4 80
TOTAL 3.380



Le coût total deux conférences – débats est de trois mille trois cent quatre – vingts dollars ( 3.380 $) .

Montant sollicité auprès du parténaire est de Trois mille trois cent quatre – vingts dollars (3. 380 $).



Fait à Bi’esse Baraka, le 14 décembre 2016.

Pour la 3e Eglise MALKIA WA UBEMBE

KYALUMBA LUKABA – IBANDA


Secrétaire Général
Ntembwe Mulowayi Emmanuel
Fri, 6 Jan 2017 22:09 EST
demande de bourse d'étude
bonjour Mr. L'AMBASSADEUR. Part la
présente, je vous adresse une demande de
bourse d'étude universitaire pour l'année
universitaire 2017-2018.
Je suis diplômé et souhaite mener à bien
mes études universitaire dans votre pays.
De ce fait, les ressource de mes parents ne
me permettent malheureusement pas de
suivre mon cursus et de travailler dans de
bonnes conditions.
Ne souhaitant pas que cette instabilité
financière vienne entraver ma volonté
d'obtenir mes diplômes, je sollicite auprès
de vos services cette aide qui m'est
aujourd'hui indispensable.
Dans l'espoir que ma demande aboutira à
une réponse favorable de votre part,
veuillez agréer, Monsieur L'AMBASSADEUR ,
l'expression de mes salutations
distinguées.
contact:+243825942130
email: emmanuelmulowayi2@gmail.com
facebook: mulowayiemmanuel@yahoo.fr
Nlandu Lelo Norbert
Wed, 7 Dec 2016 00:51 EST
Demande D'une Bourse D'étude
Madame, Monsieur,
Est est un reéllement plaisir pour moi de venir auprès de votre haut gouvernement demander une bourse d'étude.
En effet, j'ai obtenu mon diplôme ou baccalauréat en commercial informatique et j'aimerai continuer mes études universitaires dans le domaine de reseau et la télécommunication que j'ai toujours rêver dépuis mon enfance dans le but de faire des innovations.
veillez agréer l'expression de mes salutations et ma consideration respectueuse.


Nlandu Lelo Norbert
av.taty,quartier kabila
kongo central/R.D.CONGO
+243 851383625
E-mail: norbertnlandu@gmail.com
nsimba Derick
Tue, 6 Dec 2016 16:37 EST
mon numéro de téléphone0903907393
nsimba Derick
Thu, 1 Dec 2016 17:40 EST
demande bourse d'étude
bonjour monsieur je me nomme nsimba Derick je suis détenteur d'un diplôme d'Etat 77%en session mathematique-physique de l'année 2014-2015 en effet je suis venu par la présente solliciter une demande de bourse d'étude pour la faculté médicale.je vous prie d'agréer monsieur l'expression de ma sincère considération pour tout contact +243903907390 mail :nsimbasera@hotmail.com

Écrivez un commentaire ici

Nous vous invitons à partager vos expériences avec l'Ambassade de Japon — obtenant des visas et d'autres services, localisant le bâtiment, etc.

Votre nom
Titre
Votre message
Limité à 2000 caractères
 

Ce site web n'est pas fourni par la l'Ambassade et vos commentaires ne pourraient pas être vus par son personnel. Veuillez noter que ce n'est pas un forum pour la large discussion au sujet de la politique extérieure du Japon, et de telles matières seront supprimées.