Ambassades du Cameroun dans les pays voisins

» Hong-Kong

» Japon

Ambassades du Cameroun dans le monde entier

d'Autres ambassades et consulats a Pékin

Cameroun flag l'Ambassade du Cameroun en Pékin

Adresse7, Dong Wu Jie
San Li Tun
Beijing (Pékin) 100600
Chine
Téléphonelocal: (010) 6532.1771
international: +86.10.6532.1771

» Puis-je visiter Cameroun sans visa?

Commentaires au sujet de cette l'Ambassade

Showing comments 1–10 of 18, newest first.
1 2 > >>
BOPDA TEBOU JONAS
Sun, 13 Apr 2014 12:43 EDT
Demande d'aller en Israël
BOPDA TEBOU JONAS
Douala – Cameroun
(+237) 56433565
delareligion@yahoo.fr

Nouvelle version du 12 avril 2014

Objet : demande d’aller en Israël et d’y être reçu etc.

Salut au lecteur. Je m’appelle BOPDA TEBOU JONAS et je préfère être appelé JONAS. Je suis originaire de la communauté humaine qu’on appelle Cameroun. Je me présente comme un Homme qui a choisi travailler à ce que les Hommes obéissent aux commandements de Dieu, vivent conformément à ses volontés, afin qu’il puisse avoir du bien, du convenable en l’humanité, qu’on évite le mal, le blâmable, et que les Hommes puissent entrer dans le Royaume de Dieu. Pour ce travail, j’ai écrit un livre intitulé De la religion dans lequel je pense qu’on peut découvrir ce travail et qui à mon avis peut être utile à l’humanité. Mais pour l’instant que j’écris cette lettre le manque de financement cause que je ne l’ai pas publié dans une maison d’édition, mais cela ne m’empêche pas que je l’ai envoyé à des Hommes pour qu’ils le lisent et puissent en profiter. Je rappelle par ailleurs qu’à cet instant je suis encore disposé à recevoir des dons pour publier ce livre dans une maison d’édition car pour moi le faire pourra être d’un avantage dans le sens où le livre pourra être univoque, en dépit qu’il y ait diverses versions causées par les modifications des lecteurs sur le fichier électronique et mes propres modifications que certains peuvent ne pas avoir car ayants reçus une version plus ancienne ; car tant que le livre ne sera pas publié dans une maison d’édition, je pourrais souvent faire des modifications à la version actuelle, ce qui pourra causer que ceux qui ont une version plus ancienne pourront ne pas avoir ce qui peut être convenable qu’ils aient. Donc, j’ai besoin des dons, pour le financement et vous pourrez avoir plus d’informations à propos dans la lettre aux Hommes.
Pour ce qui concerne cette lettre, j’ai choisi me mettre à l’apprentissage d’autres langues que celle par laquelle je m’exprime. Et pour cela, j’appréhende commencer par l’hébreu ; pour continuer avec d’autres langues, les apprendre même en concomitance, si Dieu l’accepte, décide qu’il en soit ainsi. Pour cela, je pense avoir besoin d’aide, notamment des israéliens car je suis prêt à aller dans un autre lieu qu’Israël où je pourrais apprendre l’hébreu, mais c’est aux israéliens que je demande cette faveur principalement. Mais à d’autres personnes aussi, dans d’autres lieux qu’Israël s’ils veulent. Je souhaite être dans un cadre où on parle hébreu avec une certaine récurrence, par ailleurs s’il y a une ou des personnes dans ce cadre qui peuvent s’exprimer en français notamment pour aider à ce qu’il y ait compréhension entre moi et d’autres, notamment pour une certaine période, cela pourrait être avantageux. Je souhaite aussi, qu’on puisse avoir pour moi un travail, mais si quelqu’un qui accepte m’aider a un travail pour moi, je souhaite qu’il m’avertisse de cela en me disant en quoi il consiste et qu’on puisse s’il y a lieu de le faire parler de cela et d’autres choses, donc je souhaiterai communiquer d’une certaine manière avec celui ou ceux qui pourront choisir m’aider. Mais je précise que je ne cherche pas un certain luxe, je souhaite savoir parler hébreu. Donc que l’Homme ne soit pas blâmable de penser à tort de ne pas me donner son aide parce qu’il la trouve moindre.
Cette lettre s’adresse donc aux israéliens particulièrement mais à d’autres Hommes résidants en Israël ou pas, qui peuvent m’aider à m’y rendre, et à y séjourner dans une certaine situation. Si donc une personne accepte m’aider pour cela, ou même faire un don pour la publication du livre par une maison d’édition, et pour des choses qui pourront suivre, notamment financer le livre afin qu’il soit moins cher au point d’arriver à la gratuité, je lui suggère d’appeler le (+237) 56433565, écrire à l’adresse delareligion@yahoo.fr. Je pense aussi que vous pouvez m’aider d’une autre manière qu’en me donnant de l’argent ou autre chose, et d’ailleurs, ce qu’un Homme pourra dépenser pour moi, je pourrais travailler à le lui rembourser, s’il le veut car je demande l’aide parce que je n’ai pas certaines choses. Une personne, même s’il n’a pas d’argent peut m’aider en faisant passer cette lettre à d’autres personnes, comme une personne peut travailler à la publication du livre et à l’amoindrissement de son coût même sans envoyer de l’argent pour cela, mais en faisant passer le message à d’autres, dont la lettre aux Hommes et le livre, voire le devis aussi. Si vous connaissez dont quelqu’un qui peut m’aider, vous pouvez agir à ce qu’il lise cette lettre ; et pour m’aider on peut ne pas avoir forcément besoin de prendre à sa charge quantité des choses utiles à ce que je vienne en Israël et que je puisse y rester dans une certaine situation, mais on peut aussi donner quelque chose pour m’aider à cela, même pour que ce ne soit pas une seule personne ou quelques personnes qui fassent certaines choses seules. Et si un Homme décide de m’aider bénévolement pour cela en me donnant quelque chose, je lui suggère de déclarer pourquoi il fait le don car j’ai aussi besoin de dons pour le financement du livre, et le financement du livre est différent d’avec mon souhait de me rendre en Israël pour apprendre l’hébreu. Par ailleurs, j’autorise que cette lettre puisse être publiée sur internet, voila aussi une aide qu’on peut me faire en l’y publiant, même dans des sites, je souhaite aussi qu’elle soit traduite en hébreu, afin que les israéliens puissent la lire et comprendre. Donc si un Homme pense qu’il peut convenablement la traduire en hébreu, qu’il m’avertisse ou pas, il peut le faire, et il se peut qu’il m’aura aidé. La traduction est aussi valable pour la lettre aux Hommes, et valable en hébreu ou en d’autres langues. Mais si quelqu’un veut traduire le livre, en n’importe quelle langue, je demande qu’il m’avertisse d’abord, afin qu’on puise en parler. Je ne souhaite pas que mes idées soient dénaturées. Même si ce livre n’est pas encore publié dans une maison d’édition, je souhaite que les Hommes progfitent de ça. Je consacre ma vie au travail à ce que les Hommes vivent conformément aux volontés de Dieu, aux prescriptions de Dieu. Allez-vous m’aider dans ce travail ? Allez-vous vous mettre vous-même à la quête des volontés de Dieu et leur obéir ? Ou allez-vous prendre le chemin de l’égarement, de ceux qui se battent contre le bien ? Quel est l’état de l’humanité et à quoi cela aboutira ? Je conseille aux Hommes de lire le livre, d’obéir aux commandements de Dieu, de travailler à ce que les autres obéissent, afin que les Hommes gagnent de Dieu en amour, en aide, en pitié, en miséricorde. Salut à vous, je remets à Dieu ce que j’ai écrit, et je souhaite qu’il en soit comme Il veut. Gloire au SEIGNEUR.
BOPDA TEBOU JONAS
Sun, 13 Apr 2014 12:42 EDT
Lettre aux Hommes
BOPDA TEBOU JONAS
Douala – Cameroun
Tel : (+237) 56433565
delareligion@yahoo.fr

Nouvelle version du 12 avril 2014.

Aux Hommes.

Objet : demande de dons pour financement d’une publication livresque et d’un amoindrissement du coût etc.

Salut à vous. (Certaines choses dans ce paragraphe ne vous concerne pas si vous avez reçu une lettre personnalisée, c’est-à-dire qu’il a été précisé nommément à qui elle s’adresse). Et même si vous avez déjà reçu une lettre qui ressemble à celle-ci, vous pouvez lire celle-ci car il peut avoir des modifications : des choses ajoutées, des choses enlevées. Je vous demande de me comprendre et de m’excuser si la lettre n’est pas personnalisée, mais cette lettre s’adresse aussi à des groupes divers comme des sociétés, des universités, des gouvernements, des organisations internationales ... et, comme c’est aussi important pour moi que mon message parvienne à plusieurs, et pour cela, je peux préférer consacrer le temps grâce auquel je pouvais personnaliser la lettre pour l’envoyer à un autre groupe, à une autre personne, voila pourquoi vous pouvez ne pas avoir une lettre personnalisée. Ceci n’empêche pas que c’est aux Hommes que je m’adresse, même si elle n’est pas personnalisée. Je pense que par rapport à votre adresse e-mail vous pouvez savoir à qui je m’adresse particulièrement : si c’est par exemple celle d’une industrie, ça peut dont être au travailleurs de cette industrie que s’adresse mon message ; si c’est une université : le personnel et les étudiants ; un ministère, les travailleurs pour ce ministère ; un media, les travailleurs pour ce media ; mais en général aux Hommes, car c’est à l’humanité que le message de mon livre s’adresse. De ceci, je pense que vous pouvez me comprendre, me pardonner et faire passer le message aux autres personnes. Serait-ce convenable que j’envoi un message par exemple à ceux qui travaillent pour une société et qu’après certains employés ne le reçoivent pas parce que celui qui a reçu le message en premier n’a pas informé les autres ? si vous ne communiquer pas le message à tort, pourrez-vous assumer les conséquences ? Pourrez-vous accepter être complice et coupable des péchés d’un Homme qui aurait pu être sauvée à cause de ce message, de ce livre mais ne l’a pas été à cause qu’il n’a pas eu le message alors que le message s’adressait aussi à cette personne et qu’un Homme ou des Hommes par négligence, par refus n’a pas informer d’autres ? Je vous conseille de communiquer le message. Si j’envoie le message pour les membre d’un groupe, je vous conseille de travailler à ce qu’il soit reçu par les membres de ce groupe même s’il ne vous plait pas, et que c’est vous le premier à le recevoir, même s’il ne plaît pas à plusieurs de vos membres. Le bien peut déplaire au malin, mais cela peut être convenable qu’on le lui ai au moins présenté. Je vous conseille de communiquer le message, d’informer les autres, notamment de la lettre et du livre ; et de les mettre à la disposition des membres de votre groupe, des Hommes. Aussi, je précise qu’il se pourrait que je vous envoie d’autres messages ultérieurement car en fonction de certaines choses, je peux trouver convenable de vous envoyer tel ou tel autre message. Par exemple, si j’ai ajouté quelque chose dans le livre ou enlevé, je pourrais vous envoyer une nouvelle version, si le compte bancaire est ouvert je pourrais vous informer du numéro de compte, ou autre chose en rapport à ce que je veux vous exprimer. Pour que donc cela ne ressemble pas à une certaine chose, je souhaite que si vous ne voulez plus des messages concertants ce livre vous m’informez de cela afin que je ne vous les envoie plus, afin que je ne fasse pas du blâmable en envoyant un message à qui ne le veux pas. Je compte vous faire du bien, faire du bien aux Hommes afin qu’ils bénéficient des choses écrites dans ce livre. Mais si vous ne voulez pas en bénéficier, ou que je n’envoie plus des messages à cette adresse, que vos employés, que les membres de ce groupe, s’ils veulent me donner leurs adresses e-mail même personnelles afin d’êtres informés au fur et à mesure, je souhaite qu’ils le fassent, pour l’instant où je n’ai pas créé un site pour ce livre. Mais pour ce message ci, je souhaite que vous lisez et que vous informez les autres, ceux à qui je l’envoie, notamment de la lettre et du livre ; et que vous les mettez à leur disposition afin qu’ils puissent le lire, l’imprimer et s’en aller avec.
Je vous envoie cette lettre pour solliciter vos dons pour la publication d’un livre (De la religion) dont j’ai choisi vous envoyer le livre (ceci ne vous concerne pas si je ne vous l’ai pas envoyé). Je pense que ce livre peut participer à aider les Hommes s’ils découvrent et mettent en pratique des choses qui y sont écrites ; afin qu’ils vivent conformément aux prescriptions de Dieu et qu’ils entrent dans le Royaume de Dieu. Je souhaite que ce livre soit lu par de nombreux Hommes dans tous les continents, et pour cela, je sollicite les dons d’autres Hommes. Pour que le livre soit accessible dans de nombreux lieux sur terre, j’ai voulu que ce livre soit financé par des dons volontaires, pour qu’il soit publié, moins cher, au point même d’être gratuit.
Pour l’instant où j’écris cette lettre, j’ai eu contact avec des Hommes d’une maison d’édition : MACACOS, où on m’y réclame une somme de 2 409 000 (deux millions quatre cent neuf mille) francs CFA pour 1000 (mille) livres, comme il l’est constatable sur la copie scannée du devis que j’ai choisi vous envoyer (ceci ne vous concerne pas si je ne vous l’ai pas envoyé, notamment, à cause des complications ; mais je l’ai envoyé à d’autres). Je souhaite que vous agissez selon votre volonté, en décidant faire des dons ou pas, en décidant donner ceci ou cela, en décidant donner telle fois ou telles fois ; je souhaite que vous en parlez de cette demande de dons à d’autres personnes afin qu’eux-aussi puissent donner. Vous pouvez par suggestion faire une collecte et envoyer la somme afin que le don soit collectif et minimiser les démarches, mais pour ceux qui veulent, ils peuvent aussi faire des dons individuellement ; le don peut être déclaré ou anonyme et les informations pour faire les dons sont au bas de la lettre.
Pour ce qui est de la gestion de ces dons, en fonction de vos réactions, je pourrais agir de telle ou telle autre manière. Je ne compte pas faire cette gestion jusqu’à un certain temps, notamment après que le livre soit publié sur support en papier, je compte même être d’une certaine manière éloigné de la gestion de ces dons, et de plusieurs choses relatives à ce livre ; mais je ne souhaite pas que la gestion soit à ceux qui pourront faire des détournements, faire le mal, le péché, à cause de ces dons, à cause de quelque chose ayant un certain rapport avec ce livre. Je compte mener des réflexions, et à propos, je pourrais communiquer des informations ultérieurement sur un site qui pourra être éventuellement créé. Et, je précise que ces dons ne sont pas pour moi, mais pour le financement du livre. J’ai renoncé à gagner le moindre sou provenant de ce livre : des dons pour son financement, de sa vente, j’ai plutôt préféré participer bénévolement pour ce livre même par mon argent, par mon travail, comme c’est le cas depuis le début de sa rédaction. Et je n’appréhende pas avoir de l’argent comme compensation pour mes dépenses pour ce livre. J’appréhende plutôt continuer à dépenser de mon argent pour ce livre sans vouloir que sa vente me soit profitable en argent, mais plutôt réinvestir ce qu’il peut rapporter afin d’avoir plus de livres et des livres à un certain prix, et même gratuits. Donc, aux éditeurs d’avoir le salaire de leur travail, mais pour ce qui me concerne, je ne veux pas de salaire venant des Hommes, pour ce livre dont je suis l’auteur.
Mon objectif prioritaire n’est pas que ce livre soit publié sur papier, mais que les Hommes le lisent et soient pieux grâce à ça. Donc, j’ai choisi vous envoyer le livre et je vous conseille d’investir pour qu’il soit publié, pour qu’il soit célèbre, pour que de nombreux Hommes à travers les continents, à travers les communautés humaines, puissent le lire. Quel est l’état de l’humanité ? N’est-ce pas convenable de chercher à ce que les impies soient deviennent pieux, les méchants deviennent bons, les égarés retrouvent le chemin convenable ? Que ce livre soit publié sur papier ou pas, à cause de certaines choses que j’observe en l’humanité, j’ai préféré que les Hommes le lisent déjà, et pour cela je vous l’ai envoyé. Je vous conseille de le lire, d’informer les autres afin qu’eux-aussi le lisent. Je vous autorise de l’imprimer, de le photocopier et d’en distribuer aux autres, de le publier sur vos sites internet si vous en avez, de l’envoyer à d’autres notamment par e-mail dont les gouvernements, les ministères, les présidences, les maisons d’éditions, les médias (chaînes de télévision, chaînes de radio, presse …) afin qu’ils puissent informer les Hommes de l’existence de ce livre, sans lui faire des éloges à tort, sans dire ce dont ils n’ont pas connaissance, mais pour informer les Hommes de son existence et les informer de temps en temps afin que cela attire l’attention, et qu’ils font part aussi de la demande de dons. Je vous autorise et je conseille même que vous envoyez ce livre aux industries, aux sociétés, aux multinationales, aux Hommes dans n’importe quelle communauté humaine qu’on appelle actuellement pays. Je vous autorise, à l’envoyer à ceux dont vous avez l’adresse e-mail même aux particuliers, mais pour cela, en général, quand vous pensez sincèrement que ce n’est pas mal de le faire, je ne vous conseille pas de provoquer, d’avoir de mauvaises intentions, mais d’agir convenablement, pour le bien, conformément à ce que Dieu veut. Je vous conseille d’en parler dans les lieux où vous pouvez vous trouvez, d’agir de telle manière que de nombreux Hommes puissent savoir qu’il existe et qu’ils le lisent. Le prioritaire pour moi n’est pas de le publier dans une maison d’édition, mais qu’il soit lu. Et si dans une maison d’édition on veut le publier sans que je ne paye des frais, sans qu’une virgule, une idée … ne soient mises ou enlevées de ce livre sans bonne justification, je souhaite qu’on m’informe, que ce soit dans n’importe quel continent. Donc, si un Homme connait quelqu’un qui travaille pour une maison d’édition, il peut lui donner le livre et la lettre afin que ses collègues et lui prenne une décision. Je vous demande des dons pour qu’il soit publié et disponible pour de nombreux Hommes à travers la terre, mais même si vous ne faites pas un don en argent, en matériel, vous pourrez avoir fait quelque chose de convenable en travaillant à ce que plusieurs Hommes sachent que ce livre existe, notamment en parlant de lui, en l’envoyant aux autres, en l’imprimant et en le donnant aux autres. Je vous conseille de travailler pour ce livre dont je pense à propos qu’il concerne l’humanité. Par ailleurs, je n’autorise pas qu’un autre Homme que moi le publie dans une maison d’édition. Je n’autorise pas qu’un autre Homme que moi le publie sur internet, ou sur autre chose, en mettant son nom comme auteur. Est-ce convenable ? Pourrez-vous assumer ce qui y est écrit ? Aussi, je n’autorise pas à un Homme de le modifier, même s’il trouve des fautes. C’est à moi de le modifier. Si un être est un Homme, je souhaite qu’il soit concerné par ce livre. Quel est l’état de l’humanité ? Choisirez-vous faire le mal et être punis par Dieu ? Choisirez-vous travailler à ce que les Hommes fassent le mal, soient impies, s’égarent ? En outre, même s’il faut imprimer et photocopier en plusieurs exemplaires de quoi donner à des habitants d’une ville, même d’un continent, je vous l’autorise. C’est à cause de ce que je n’ai pas encore eu la somme d’argent dont j’ai besoin pour le publier à MACACOS que je ne l’ai pas encore publié sur support en papier, mais je ne veux non plus retarder sa lecture car quel est l’état de l’humanité ? Serait-ce convenable que je laisse des Hommes mourir dans le mal ayant un livre grâce auquel ils auraient pu revenir au bien qui reste dans la mémoire d’un ordinateur parce que je manque de l’argent pour financer son édition dans une maison d’édition ? Serait-ce convenable que le nombre d’Hommes qui meurent sans lire ce livre par lequel avec la décision de Dieu ils pourraient revenir au bien et entrer dans son Royaume augmente alors qu’il est déjà là et que c’est de l’argent qui manque ? Je vous conseille de travailler à la célébrité de ce livre, afin que plusieurs Hommes puissent le lire et gagner si Dieu le décide grâce à ça. Je pense que ce n’est pas que par le don que vous pourrez faire ce travail, mais aussi en informant les autres, en les envoyant le livre, en faisant une publicité convenable. Pour ceux qui veulent faire des dons je les suggère de se rendre à MACACOS à la cathédrale de Douala, c’est au Cameroun, au quartier Akwa. Ils peuvent aussi appeler le 56433565, ou écrire à delareligion@yahoo.fr pour avoir les informations sur le transfert d’argent, pour le moment où le compte bancaire n’a pas encore été créé. Mais dès est créé, j’appréhende vous communiquer le numéro de compte, afin que vous puissiez faire vos dons par virement bancaire dans ce compte. Vous pouvez aussi faire des dons autres que l’argent comme les machines, le papier, l’encre etc. Mais pour ce type de dons je vous conseille de vous entendre avec les responsables de MACACOS afin que vous puissiez donner ce qui leur sera utile. Je fais un appel aussi aux traducteurs, pour qu’ils puissent prendre contact avec les responsables de MACACOS pour traduire ce livre en d’autres langues. J’insiste sur ce que la priorité pour moi n’est pas de recevoir vos dons, afin que le livre soit publié à MACACOS, mais qu’il soit lu car même si je compte le publier à MACACOS c’est pour qu’il soit lu. Certaines personnes peuvent ne pas avoir un ordinateur à leur disposition, et plusieurs Hommes peuvent ne pas aimer lire un livre à travers un écran, mais plutôt lorsqu’il est écrit sur papier, voila pourquoi publier sur papier peut être avantageux. Je vous conseille dont de travailler à la célébrité de ce livre, car je pense qu’il peut causer des avantages convenables pour l’Homme, pour l’humanité. Où voudrez-vous vous retrouver après le Jour Dernier ? Je conseille aux Hommes de travailler afin qu’ils se retrouvent au Royaume de Dieu, et je pense que ce livre peut contribuer à cela. Je précise que si quelqu’un veut faire un don et ne sait pas comment le faire, et veut qu’on l’informe sur comment il peut faire le don, il peut appeler le numéro de téléphone écrit plus haut ou écrire et envoyer à l’adresse e-mail écrite plus haut. Si Dieu le veut, quelque chose de grand ne se passera t- elle pas en l’humanité en cette époque, en cette année 2014 ? Qu’est ce livre ? Qui décidera de chercher à faire les volontés du SEIGNEUR, vouloir que les volontés du SEIGNEUR soient faites, chercher à entrer dans le Royaume de Dieu ? Je conseille à l’Homme de décider ainsi. Gloire au SEIGNEUR.
BOPDA TEBOU JONAS
Sun, 13 Apr 2014 12:41 EDT
Extrait du livre
Chapitre 11 : la gestion des biens des communautés



Je précise qu’ici le mot ¨communauté¨ a le sens d’un ensemble d’Hommes qui vivent sur un territoire dans lequel ils y sont naturellement, et non par libre association. Le sens peut être proche de celui de nation, de ville, de village, de ce que des Hommes peuvent appeler ¨pays¨.
Je conseille l’honnêteté dans la gestion des biens des communautés, l’honnêteté dans les relations entre communautés, l’honnêteté dans la vie de l’Homme. Je pense que le fait qu’on soit dirigeant d’une communauté peut ne pas être une excuse convenable pour justifier la malhonnêteté, le déséquilibre qu’il y a dans les relations avec d’autres communautés et dont nous sommes coupables. Si nous voulons voler ce qui est à l’autre, prendre ce qui est à lui de manière blâmable pour satisfaire les membres de la communauté qu’on dirige, parce qu’on les aime, parce qu’ils ont besoin ; les membres de la communauté à laquelle on a volé, on a gagné ce qui est à eux à tort, n’ont-ils pas eux-aussi le droit de jouir de leurs richesses ? Je pense que si une communauté n’a pas une richesse et dont elle veut avoir, ses dirigeants peuvent le dire aux autres membres afin qu’eux-mêmes sachent qu’ils sont dans le manque, s’apprêtent à ce que ce soit difficile, afin de ne point juger ces dirigeant d’une manière blâmable, parce qu’ils ont manqué de ces richesses. Aussi, ils peuvent chercher à pallier à cette situation de manque en trouvant d’autres moyens, ou, s’ils s’engagent à ce que la communauté soit servie par une autre qui a cette richesse, que ce soit par une relation convenable. Je conseille que les relations entre communautés se fassent dans la piété, que les relations entre les dirigeant et les dirigés se fassent dans la piété, car il me semble que dans la piété on peut trouver de grands gains, que par l’honnêteté, même celui qui est pauvre en biens matériels pourra avoir de grands gains.
Il peut avoir de nombreux Hommes qui pensent que gérer une communauté nécessite chercher des intérêts même d’une manière blâmable, faire le mal pour les avoir, commettre des péchés. Je conseille à ceux qui peuvent penser ainsi de renoncer à ces idées, et s’ils ne le font pas, qu’ils soient prêts à assumer les conséquences. Je pense qu’une gestion convenable peut inclure le fait d’accepter que nous n’avons pas quelque chose, que nous voulons cette chose et chercher à l’obtenir convenablement. Est-ce que les dirigeants malins de certaines communautés, puisque par des moyens blâmables ils ont gagné les richesses d’autres communautés, puisqu’ils ont fait du mal, causé des guerres, puisqu’ils ont même donné aux membres de leurs communautés des richesses provenant de ces communautés envers lesquelles ils ont mal agit ; est-ce pour autant qu’ils ont été les plus aimés des propres membres de leurs communautés ? Je pense que l’Homme ne doit pas faire du mal à tort pour satisfaire les membres de la communauté qu’il dirige. Les efforts que font les dirigeants pour donner des avantages aux membres des communautés qu’ils dirigent peuvent même ne pas causer que ces membres leur remercient pour cela. Il se peut même que, pendant que des dirigeants travaillent pour les avantages de leurs dirigés, les dirigés peuvent travailler contre eux, à les destituer, à les faire mourir, à les remplacer. Pourquoi donc faire le mal aux membres d’autres communautés pour le bien des vôtres qui en retour vous détesteront ? Mais surtout pourquoi faire du mal aux autres à tort quand Dieu l’a interdit ? Je pense que le risque peut être présent lorsqu’on s’engage à faire du mal, même si c’est pour satisfaire certains et non soi-même. Car, pour ce qui est des dirigeants, outre les membres de vos propres communautés qui pourront vous détester, les membres des communautés auxquelles vous avez fait du mal pourront eux-aussi vous détester, ceux même des communautés auxquelles vous n’avez pas fait du mal pourront vous détester, compte tenu de vos actions, car le mal peut ne pas déplaire seulement à la victime, mais même au témoin ; vous pourrez en outre ne pas plaire à Dieu par qui, si vous avez eu des talents de dirigeant, ces talents pouvaient être sensés être au service du bien, vous devriez les utiliser conformément aux commandements de Celui qui vous a créé et Le remercier pour ces talents par lesquels vous êtes devenus dirigeants. Si donc outre que des Hommes ne se réjouissent pas de vos actes, vous n’avez pas obéi aux commandements de Dieu, qui va vous secourir ? Quel est votre sort ? Or, si vous gérez pieusement, si vous êtes honnêtes dans vos relations, dans vos échanges avec les autres communautés, vous dites la vérité à ceux dont vous êtes les dirigeants, même si les membres de votre communauté, par ignorance peut-être ne soient pas satisfaits de votre travail pieux, je pense que vous pourrez au moins avoir la satisfaction de travailler conformément aux commandements de Celui qui vous a créé, de Celui qui a pouvoir sur vous et sur les autres Hommes, de Celui dont son amour vaut mieux que l’amour de tous les Hommes réunis. Et, vous pourrez persévérer, ayant confiance en Dieu. Je pense que la gestion des Hommes peut être difficile, je pense que malgré plusieurs efforts des dirigeants pieux et travailleurs, les dirigés pourront, parfois par ignorance, se plaindre, alors qu’eux-mêmes pourraient ne pas mieux faire s’ils étaient dirigeants. Alors, pourquoi donc risquer son propre salut en commettant le mal ? Pourquoi choisir plaire aux Homme par le mal alors qu’il me semble qu’en dirigeant par le mal, comme par le bien, on peut plaire à certains et déplaire à d’autres ? Pourquoi choisir le mal quand Dieu a recommandé à l’Homme de choisir le bien ?
Je conseille que la gestion des communautés et les relations entre elles se fassent pieusement, que convenablement, en fonction de leurs situations, les Hommes acceptent qu’ils peuvent gagner comme perdre, et que l’Homme soit souvent du genre à préférer que l’autre gagne de lui en dépit de vouloir gagner à tort de l’autre, car il est écrit dans la Bible que Jésus dit : « Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. A qui veut te mener devant le juge pour prendre ta tunique, laisse aussi ton manteau. Si quelqu’un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. A qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos … Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est au cieux … Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » . Je pense que dans les relations entre communautés comme dans les relations entre Hommes, on peut gagner comme on peut perdre. Si on pense que la gestion d’un groupe ne peut pas se faire pieusement parce que si on veut la faire ainsi on pourra perdre, est-ce donc en gérant de manière blâmable que vous gagnerez sans jamais perdre ? Et, lorsqu’on gagne, l’autre ne perd t-il pas ? Lorsqu’on perd, l’autre ne gagne t-il pas ? Si nous sommes alors des Hommes, créatures du Seul Dieu, pourquoi ne pas accepter gagner en certaine occasions, perdre en d’autres et que cela se fasse pieusement ? Je pense que dans la piété, même si on juge ce qu’on a de ¨peu¨, on peut être fier de jouir de ce peu, alors que dans l’impiété, même si on juge ce qu’on a de ¨grand¨, on pourrait avoir perdu plus que cela à cause du mal qu’on a fait. Que valent les biens de la terre par rapport au salut d’une seule âme ?
Comme conseils divers, je conseille aux dirigeants de diriger convenablement les membres du groupe qu’ils gèrent, de gérer convenablement les biens, d’éviter de voler ce qui n’est pas à eux, et de demander plutôt au SEIGNEUR, dont je pense qu’Il peut choisir de bonnes voies pour agrandir Ses dons à notre égard s’Il veut, mais aussi, je conseille que les Hommes ne recherchent pas de manière blâmable les biens matériels, l’argent, car il est écrit dans la Bible : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent … La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? … Et qui d’entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? … Ne vous inquiétez donc pas, en disant : ¨Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire ? de quoi allons-nous nous vêtir ?¨ …, il sait bien, votre Père céleste, que vous avez besoin de toutes ces choses. Cherchez d’abord le Royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné par surcroit. Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiètera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. » . Et au Hommes, je conseille qu’on évite d’abimer les biens publics, afin qu’ils soient confortables et ont une durée de fonctionnement plus longue. Je fais allusion notamment à la propreté. Un exemple peut être celui de la route où plusieurs Hommes peuvent avoir l’habitude d’y jeter les déchets des produits qu’ils consomment, notamment quand ils sont à l’extérieur de leurs domiciles. Je pense que ce n’est pas forcément parce qu’il n’y a pas une certaine quantité de poubelles qu’on ne peut pas éviter de faire certains actes comme jeter ces déchets sur le trottoir, sur la chaussée, dans les caniveaux ou dans des lieux en bordure de route. Je pense que l’Homme peut garder les déchets sur lui, jusqu’à trouver un lieu où il y a une poubelle pour les y mettre, ou même les garder pour les jeter dans une poubelle en son domicile. Ça peut être blâmable de simplifier les déchets qu’on jette, notamment en prétendant qu’ils sont peu, car qu’est-ce qui se passerait si la quantité d’Hommes qui utilise les routes jetaient aussi leurs déchets dans ces lieux ? Par ailleurs, il me semble qu’en acceptant garder les déchets pour les jeter dans des poubelles, nous pourrions être entrain de nous faire du bien et à le faire aux autres. Car, si la route, les caniveaux ne sont pas sales d’une certaine façon, non seulement cela pourrait contribuer à minimiser l’ampleur de certaines choses comme les inondations, les eaux stagnantes ; la route pourra durer plus longtemps, et même les budgets consacrés à l’entretien de ces routes pourront diminuer, et ce qu’on pourra enlever à ces budgets pourra servir à investir dans d’autres domaines, ce qui peut être utile, et même s’il arrive que l’impôt diminue, cela pourra causer moins de dépenses à l’Homme, et être à son avantage. Il me semble que de cette manière, même si le dirigé n’est pas un dirigeant, par ses actes, il peut participer au mieux-être de sa communauté.
Pour ce qui est du repentir, je pense que ça peut être le plus l’ignorance, qui cause la désobéissance des Hommes aux commandements de Dieu, car il me semble que même la méchanceté d’un Homme peut être causée l’ignorance, le mauvais discernement. Je conseille aux Hommes de ne plus faire le mal à l’autre à tort, de faire une gestion convenable, de dire la vérité, d’être sincères, d’abonnir l’humanité en travaillant à ce qu’il y ait plus de piété en elle ; je pense que ça peut être à notre propre avantage. Je conseille aux dirigeants que si ça leur semble convenable, compte tenu de ce qu’ils ont fait, qu’ils demandent pardon à Dieu et aux Hommes, et que dorénavant ils obéissent aux commandements de Dieu, gèrent pieusement.
Je prie le SEIGNEUR pour qu’Il aide les dirigeants des communautés à bien gérer, de part des relations convenables entre eux et les communautés qu’ils gèrent, entre eux et d’autres communautés. Je prie aussi, pour qu’Il aide les dirigés à adopter une attitude convenable envers leurs dirigeants. SEIGNEUR qu’il en soit selon Ta volonté, et Gloire à Toi SEIGNEUR.
OGNE OMBOUDOU BERTRAND
Tue, 18 Mar 2014 10:42 EDT
Comptable
hello!
si vous plait j'aimerai avoir des informations à propos de l'université des études étrangères de GUANGDONG. je suis un jeune camerounais qui aimerais venir approfondir mes études professionnelles dans cette université en MBA.Vu mon ambition, ça fait pratiquement 4 ans je travaille, ce qui m'a permis de réaliser une économie, qui je pense, financera partiellement mes études. je voudrai aussi savoir si cette ville (GUANGZOU) est propice à obtenir des jobs étudiants.
Merci d'avance
NOUTCHIE CHARLES
Tue, 18 Mar 2014 06:58 EDT
INGENIEUR GENERAL HORS ECHELLE
JE SOUHAITE CONNAITRE LE MONTANT DES FRAIS POUR UN VISA POUR LE CAMEROUN DE SIX MOIS AVEC AUTORISATION DE TRAVAIL
ENJOME DJOCKI ALEXANDRA VICTORIA
Thu, 6 Mar 2014 01:54 EST
ENREGISTREMENT EN TANT QUE CAMEROUNAISE
Bonjour,
Je suis une jeune camerounaise agee de 21 ans,je suis en Chine precisement SHANGHAI pour etude de Medecine.J'aimerais savoir comment faire pour m'enregistrer a l'ambassade du Cameroun en tant que nouvelle camerounaise en Chine.
Mon adresse e mail est: victoriaalexandra28@yahoo.fr
Merci d'avance
Brice Ngoufack
Sun, 5 Jan 2014 12:02 EST
Recherche d'une bourse d'étude
bonjour,je suis un camerounais qui aimerait poursuivre ses études en Chine.je suis titulaire d'une licence en Lettres Bilingues français/anglais à l'Université de Dschang au Cameroun.MERCI
MARTIAL
Mon, 23 Dec 2013 07:29 EST
BOURSE
bonjour je suis camerounais etudiant de medecine en chine,et je voulais savoir quelles sont les modalites a remplir pour obtenir une bourse de mon pays.
Merci d'avance de vos reponse a l'adresse mail
martialromeo@yahoo.com
tene jean
Tue, 1 Oct 2013 21:05 EDT
probleme avec un fournisseur qui veut m'escroquer $6000
salut, je suis un jeune homme d'affaire camerounais qui importe en chine; j'ai fait un transfer d'argent de $6000 à travers la banque ecobank du Cameroun pour avancer la marchandise chez mon fournisseur en chine.

mais malheureusement arrivé en chine le dimanche 22/09/2013, je me suis rendu avec le fournisseur à l'usine et j'ai constaté que le produit n’était plus le même.ayant donc refusé de charger cela, j'ai demandé à cette société de me remboursé mais depuis déjà une semaine, il refuse et veut resté avec mon argent. j'ai besoin que vous me donnez la marche à suivre pour être en possession de cet argent.

mon émail est :felixtene@yahoo.fr je suis à shanghai actuellement et le fournisseur vit à qingdao
ENGOME DANIELE PIERRETTE
Sat, 7 Sep 2013 11:51 EDT
DEMANDE DE BOURSE EN CHINE ET ACTUELEMENT ETUDIANTE EN LANGUE CHINOISE EN CHINE A GUILIN UNIVERSITY OF TECHNOLOGY
Bonjour,je suis une camerounaise de 25 ans titulaire d une licence en gestion des entreprises et des administrations,actuellement je suis en Chine a GUILIN UNIVERSITY OF TECHNOLOGY ou j effectue une annee de langue chinoise,je souhaiterais obtenir une bourse pour le master.Mon numéro 0086 13481375541 OU 008615507734779,mon e-mail danielepierretteengome@yahoo.fr MERCI

Écrivez un commentaire ici

Nous vous invitons à partager vos expériences avec l'Ambassade de Cameroun — obtenant des visas et d'autres services, localisant le bâtiment, etc.

Votre nom
Titre
Votre message
Limité à 2000 caractères
 

Ce site web n'est pas fourni par la l'Ambassade et vos commentaires ne pourraient pas être vus par son personnel. Veuillez noter que ce n'est pas un forum pour la large discussion au sujet de la politique extérieure du Cameroun, et de telles matières seront supprimées.